GAFA est un acronyme qui désigne les quatre entreprises américaines Google, Amazon, Facebook et Apple. Il y a, bien entendu, d’autres entreprises de taille équivalente qui sont considérées faire parti de ce club restreint. Certains citent Microsoft ou encore IBM, Huawei et Samsung. Depuis quelques années, beaucoup de personnes remettent en cause le fonctionnement et l’existence de ces géants du numérique.

Les amendes records

Ces dernières années, les États-Unis et l’union européenne ont infligé aux GAFAs des amendes records. On peut citer Facebook qui a reçu une amende de 5 milliards de dollars de la justice américaine suite à l’affaire Cambridge analytica.Google et son système d’exploitation Android s’est également vu infliger une amende record de 4,3 milliards de la part de l’union européenne pour des abus de position dominante.
La justice américaine a récemment ouvert une enquête antitrust qui concerne ces multinationales. L’enquête souhaite répondre à de nombreuses questions concernant le droit de la concurrence et la protection du consommateur. Les pays sont de plus en plus méfiants vis-à-vis de ces entreprises en raison de leur omniprésence et de leurs pouvoir d’influence.

 

Les enquêtes en cours

De nombreuses enquêtes sont en cours mais ne semblent pas perturber ces entreprises. Leur cours en bourse restent stables et il semblerait que leur taille, tellement gigantesque, les protège pour le moment de conséquences négatives à court et moyen terme. Néanmoins l’enquête de l’union européenne sur l’optimisation fiscale des GAFA et le non-paiement de leurs impôts due pourrait à terme leur porter préjudice. C’est d’ailleurs une tendance qui se fait au niveau mondial car la plupart des citoyens dans les démocraties occidentales demandent de plus en plus de justice fiscale.